Portrait de personnage 02

Je m’y prends à la dernière minute mais je ne pouvais laisser la semaine s’achever sans nouvel article. Pour ce second portrait, un personnage qui me tient particulièrement à cœur…

Leona, la Lionne Rouge

Leona 01Le Grand Prêtre de la Lumière déposa solennellement la couronne sur la tête de Gloriana, faisant d’elle la souveraine du Royaume de Valis aux yeux des hommes et des dieux.

« Vous auriez dû régner, Commandant. »

Leona ne prêta pas attention à la remarque de son aide de camp. Elle savait pertinemment que le sacre de sa jeune sœur ne soulevait qu’un enthousiasme mesuré parmi les seigneurs les plus traditionalistes : ils voyaient d’un très mauvais œil la prise de pouvoir d’une femme, cadette et veuve sans enfant par surcroît. Seule l’ombre d’une guerre imminente poussait les plus virulents à la prudence et à la retenue.

« Tu devrais régner, Leona. »

Même Gloriana avait tenté de la convaincre. Dans ce contexte tendu, elle pensait qu’une souveraine héroïne de guerre, aimée de ses troupes et admirée par le peuple serait un choix plus judicieux qu’une politicienne habile mais discrète. Mais la Lionne Rousse balayait ces arguments, arguant que telle était la volonté de leur défunt père : Gloriana présiderait aux destinées du royaume, Leona le défendrait au péril de sa vie.

«  Tu connais mon avis sur la question. »

Comme à son habitude, Estella avait feint de ne pas se soucier de la question plus que cela. Leona connaissait suffisamment sa benjamine pour savoir qu’il n’en était rien. Pourtant l’une et l’autre n’avait plus abordé la question de la soirée, la Licorne Nacrée étant consacrée à la détente et non aux débats cruciaux. Elles avaient donc levé leurs choppes à leur Reine et profité de la soirée sans plus aborder le sujet.

« T’es trop dure avec toi-même. »

Les nomades des steppes n’étaient pas réputés pour leur clairvoyance et Mornir se gardait bien de s’en vanter. Il connaissait Leona mieux que quiconque et savait bien ce qui la paralysait : la peur. Depuis ce jour où elle avait mené ses troupes à la mort, elle craignait plus que tout de prendre une mauvaise décision qui coûterait la vie à quiconque, situation fâcheuse pour le Commandant des Chevaliers Sacrés en temps de guerre.

« Pardonnez-moi, Seigneur de la Lumière… »

Chaque jour Leona implorait Falis de lui accorder son pardon pour toutes ses fautes. Elle souffrait de vivre chaque jour avec une souillure sur son âme sans que les cieux ne daignent lui montrer le chemin de la rédemption. Elle redoutait que sa position n’entraînât trop de monde dans son inévitable chute mais ne pouvait abandonner sa famille quand les ténèbres menaçaient de s’abattre sur le royaume. C’était son fardeau, sa malédiction, sa damnation éternelle.

Et depuis les domaines célestes, le Prince Radieux se lamentait de voir son enfant sombrer un peu plus chaque jour dans le désespoir…

Leona 02Leona la Lionne Rouge est un personnage que j’ai incarné dans une campagne de Dungeons&Dragons prenant place dans l’univers de l’anime Chroniques de la Guerre de Lodoss. Les illustrations sont l’œuvre de Tatiana Kirgetova.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *