De Cape en huis-clos

Sous ce titre très théâtral se cache une véritable proposition de recrutement. En effet, le pôle évènement recrute et vous êtes peut-être sans le savoir notre nouvelle star… de l’organisation. Dis comme ça, je conçois que ça puisse faire flipper mais avec quelques éclaircissements, vous verrez que ce n’est pas aussi terrible que ça en a l’air.

beverly-place

Les murder party, c’est trop mortel

Le pôle évènement a pour fonction d’organiser des… évènements (franchement il est pas hyper pertinent ce nom?) internes à l’association, c’est-à-dire à destination principale des adhérents et sans sollicitation externe (en gros par nous et pour nous). Ces manifestations ponctuelles peuvent prendre des formes variées (karaoké, Just Dance… je dis ça je dis rien) mais il y a une qui est particulièrement appréciée par nos membres: les murder party.

Comme j’ai vu quelques sourcils se froncer, je vais me fendre d’une petite explication. Une murder party vous propose d’incarner en live un personnage qui devra résoudre des mystères (pas forcément un meurtre malgré la dénomination) ou accomplir des objectifs individuels le temps du jeu (généralement 2-3 heures) en interagissant avec les autres participants (il est généralement impossible de reconstituer toute l’intrigue seul) et en suivant les indications d’interprétation et de règles fournies par le ou les organisateurs.

Eh oui vous avez bien lu: organisateurs. Pour que des petits veinards puissent bien profiter de leur soirée (oui le joueur/rôliste classique est plutôt un oiseau de nuit), il faut toujours des petites mains dans l’ombre qui plongent concrètement dans le cambouis pour que tout roule le jour J. Il y a beaucoup de choses à penser avant et pendant le jeu (recrutement, communication, intendance…) et il n’y a guère que la satisfaction des participants à la clé. Mais que ne ferait-on pas pour la joie de ces ingrats?

orga-heureux

Que du bonheur, je vous dis…

Alléchant comme programme, vous ne trouvez pas? Si c’est effectivement votre sentiment alors vous êtes la perle rare que le pôle évènement recherche. En effet, le calendrier murder est rempli jusqu’à novembre mais guère au-delà, sans compter que les vaillants organisateurs habituels aimeraient peut-être se reposer un peu, voire carrément jouer. Rassurez-vous, vous ne serez pas lâchés sans filet dans cette périlleuse entreprise: l’association dispose d’une sélection de soirées à disposition et de tuteurs prêts à soutenir de jeunes pousses.

Bien sûr, vous n’êtes en rien obligés de vous engager sur la durée au sien du pôle ni même de vous positionner sur une organisation de murder. Vous pouvez tout à fait vous contenter d’être coorganisateur, même si ce n’est que pour une fois: toute aide sera appréciée aussi modeste soit-elle, pour faire vivre de chouettes moments à des joueurs qui seront plus que reconnaissants des efforts consentis pour eux. Maintenant que vous avez toutes les cartes en main, à vous de (faire) jouer.

superdupont-we-need-you

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse decapeetdedes@gmail.com avec un sigle [pôle évènement] en objet pour un traitement plus efficace, ou vous rapprocher d’Eric et/ou de Yann (les deux sémillants soutiers du sus-dit pôle) lors d’une de nos soirées hebdomadaires.

 

3 réflexions au sujet de « De Cape en huis-clos »

  1. Ping : L’Halloween des Moldus | De cape et de dés

  2. Ping : Sorcier d’un soir : Une véritable histoire de Moldus | De cape et de dés

  3. Ping : Road trip en charmante compagnie: 8 Salopards | De cape et de dés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *