Bilan moral du Président édition 2019

Vous pensiez y échapper en ne venant pas à l’Assemblée Générale ? Malheureusement pour vous, le président est aussi le rédacteur en chef du blog de l’association…

De par ses statuts, De Cape et de Dés est censée orienter son action selon trois axes : encourager les pratiques ludiques, promouvoir l’action partenariale et développer les activités affiliées aux jeux de rôle grandeur nature. Pour cet exercice 2018 / 2019, l’association a rempli ces trois objectifs avec plus ou moins de bonheur. Si la promotion du jeu a bel et bien été assurée par des investissements et des participations à des manifestations, le jeu grandeur nature mis en valeur par l’organisation de murders parties et d’ateliers Troll Ball, l’action partenariale a été en demi-teinte avec des collaborations ponctuelles, non suivies d’un dialogue régulier dans l’ensemble.

Le Bureau au complet, concentré comme rarement

Concernant l’activité de l’association, de nombreux projets ont été lancés cette année, dispersant les forces et usant les motivations : à l’arrivée, nombres d’actions intéressantes sur le papier n’ont pas eu un traitement effectif à la hauteur des ambitions affichées.
L’exemple le plus flagrant reste la gestion des soirées jeux hebdomadaires. A la rentrée, le Bureau et le CA ont souhaité mettre en place la gestion informatisée de la caisse, le création d’un évènement Facebook dédié, l’affichage pour les tarifs des consommations, une charte d’utilisation de la cafétéria et un accueil en début de soirée. A ce jour, seuls les deux premiers points ont été mené à bien , les autres n’aboutissant au mieux qu’à des périodes d’expérimentation éphémères.
Ces actions répondent pourtant à des besoins exprimés ou ressentis au cours de l’année, ce qui rend d’autant plus regrettable leur abandon. L’équipe élue devra veiller à une meilleure préparation et un meilleur suivi de son travail, ce qui passe également par la priorisation et la délégation. Les bonnes volontés sont plus que jamais les bienvenues, aussi ponctuelles soient-elles.

Une assemblée attentive…

Cette année, des problématiques de cohésion ont été portées à l’attention du CA et des propositions on été faites pour trouver des solutions : accueil de début de soirée, sorties hors-association, repas de début d’année. Bien qu’elles aient été mises en place et appréciées, elles n’ont pas reçu le support matériel et humain suffisant pour être pérennisées et sécurisées. Lors du prochain exercice, je veillerai particulièrement à soutenir les initiatives conviviales, dont l’importance est d’autant plus flagrante que De Cape a vu son nombre d’adhérents et bénéficiaires grandir significativement en quelques années.

Concernant le rayonnement de l’association, De Cape et de Dés n’a pas à rougir de sa visibilité : avec plus de 800 abonnées sur Facebook, 200 sur Instagram et plus de 20 000 visites sur le site, la fréquentation des différents supports est en hausse grâce aux efforts fournis pour assurer une présence régulière sur les réseaux. Au niveau local, les prestations publiques de nos bénévoles ont été appréciées et se traduisent par un nombre de sollicitations accru… qu’il a fallu malheureusement décliner face à un programme déjà bien chargé et à certains évènements gourmands en ressources comme le Japan Tours Festival. Un Pôle Animation a été créé en début d’année pour anticiper et traiter ces demandes mais il n’a pas eu le soutien nécessaire par manque de communication autour de ses fonctions. Il convient donc de s’interroger sur sa pertinence et sur la place que nous voulons accorder aux prestations dans l’activité de l’association.

Cette année a aussi été marquée par un investissement très irrégulier de la part des membres élus de l’association, tant au Bureau qu’au CA. Il convient à tous de se souvenir que la dynamique d’une association repose sur l’investissement de ses adhérents et que les élus ont une responsabilité et une exemplarité à avoir face à leur engagement. Cette posture réfléchie consiste également à connaître ses limites et demander de l’aide ou passer la main : nous sommes tous humains, bénévoles et nous avons une vie en dehors de l’association. J’invite donc tous les candidats à l’élection à s’interroger sur leurs motivations, leur disponibilité et leur capacité à gérer le stress… parce que s’investir dans De Cape et de Dés n’est pas de tout repos.

… mais affamée !

Pour conclure ce bilan moral, je tiens à remercier toutes les personnes qui se sont investies au sein de l’association, qu’elles soient élues, adhérents ou simples participantes : De Cape et de Dés se construit autour de chaque geste, aussi humble soit-il, qui contribue à la convivialité au sein de l’association. Je remercie également l’Association Courteline, qui nous héberge depuis plus d’une décennie dans des conditions que d’aucuns nous envient.

A titre très personnel, je tiens à saluer tout particulièrement Hendrik pour avoir nourri tout le monde et m’avoir mis des coups de pieds (métaphoriques) quand il fallait, Mickael qui a simplifié la gestion de la buvette et mis le holà à ma folie dépensière et Mickaël et Fabien pour avoir bien galéré avec moi pour le Week-End Jeux mais sans perdre leur enthousiasme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.