Les lutins spadassins vous conseillent

En cette période de fête, certains membres de la rédaction partagent avec vous quelques recommandations en tous genres…

Les Silly Symphonies

par Quentin

Les vacances de Noël sont une excellente période pour prendre le temps de se déconnecter et de se replonger dans de vieux classiques. Beaucoup en profiteront alors pour revoir les longs-métrages Disney qui les ont bercés pour leur propre plaisir mais aussi pour pouvoir les montrer aux nouvelles générations (ça sous-entend qu’on est vieux ? – NDLR) qui partageront le salon le temps des fêtes.

C’est cet esprit qui m’invite à vous recommander les Silly Symphonies, à savoir les nombreux courts-métrages produits par les jeunes studios Disney durant les années 30. On y retrouve par exemple Les Trois Petits Cochons, La Danse macabre, Le Vilain Petit Canard…

Ces pastilles sont réalisées par divers membres du studio dont monsieur Walt lui-même. Le charme historique de ces dessins animés s’adapte parfaitement à l’ambiance de ces réjouissances et sont d’excellents représentants de ces œuvres intergénérationnelles qui plaisent autant aux plus anciens qu’ils arrivent à attraper l’attention des plus jeunes. Redécouvrez de grands classiques en vous laissant porter par ces mélodies envoûtantes.

Véritable cinéphile (pas un imposteur qui ne regarde que du film de genre comme moi – NDLR), Quentin est intarissable pour louer la richesse du Septième Art.

Les vœux personnalisés

par Mélanie

Mériter son titre de Princesse Disney m’impose de trouver un bon plan en adéquation avec les « valeurs Disney » à savoir amour & amitié (familiers et chansons seront pour une fois tenus à l’écart… question de tranquillité publique !). Mon bon plan 2018 n’est pas strictement ludique. Il n’est pas très utile et peut terminer sa vie dans une poubelle. Il n’est pas forcément peu onéreux et est clairement chronophage. Toutefois, mon bon plan 2018 sent bon le miel et la guimauve… !

Depuis quelques années, le DIY (do it yourself) se développe. Dans le même temps, la technologique a changé nos habitudes et nos relations se sont numérisées. Enfin, tout le monde aura remarqué que la société est aujourd’hui crispée, énervée, angoissée. Mon bon plan 2018 fait dans le DIY, dans le but d’apporter une petite touche de bonheur à vos proches. Pour ce faire, quoi de mieux que de renouer avec les cartes de vœux ou de Noël ! Mais pas n’importe lesquelles ! Cette année, vous n’allez pas acheter ces (belles) cartes (ultra chères). Vous n’allez pas non plus envoyer un email ou un sms (groupé tant qu’à faire … !).

Vous allez prendre sur votre temps pour offrir une pensée personnalisée à vos proches ! Cela peut être une carte aux couleurs qu’il aime, la fabrication d’une petite bougie à l’odeur qu’elle aime, le petit nœud autour d’un pot « renne » rempli de chocolats ou encore un petit message peint sur un pot pailleté de Noël (PS : attention avec les paillettes, ça s’éparpille un poil trop bien *o*).

Voici quelques idées trouvées sur internet :

Soit pour le bon plan Disney… mais quel est le rapport avec De Cape ?! Et bien c’est simple. Pour moi, comme pour beaucoup d’autres, De Cape et de Dés n’est pas une simple association de jeux. On n’y vient pas seulement pour jouer, consommer et repartir. On y vient également car c’est une grande famille (avec ses histoires, ses disputes et ses amours). Mon bon plan de Noël est donc tout simplement l’esprit de Noël de De Cape et de Dés que vous offrez.

Pour ma part, mes « cartes de vœux personnalisées » impliqueront des pommes de pin ramassées par terre, avec amour et en famille, aux pieds des arbres d’un jardin de la ville de Tours (respectez la nature, n’abîmez pas les arbres !). Il y en aura pour ma famille, mes amis qui habitent loin et que je n’oublie pas, pour mes amis d’ici et bien sûr pour l’homme de ma vie !

Et vous ? À qui allez-vous offrir votre précieux temps dans le seul but de montrer à votre entourage que vous les aimez ?

Raiponce, juriste et Grande Inquisitrice, Mélanie est une hyperactive perfectionniste qui se coupe en 16 pour De Cape et de Dés. Et trouve encore le temps pour mille autres choses…

La location de jeux

par Som

La périodes des fêtes est l’occasion de se retrouver en famille ou entre proches, ce qui fait beaucoup de joueurs potentiels sous  le même toit (le ludiste acharné que je suis ne perd jamais une occasion de tâter de la tuile ou du cube en bois). Malheureusement, les jeux qui permettent de jouer avec autant de monde à la fois n’ont que peu l’occasion de donner leur pleine mesure à moins d’avoir un foyer conséquent (et aussi mordu que soi) ou de fréquenter une groupe de joueurs sur une base régulière, comme dans une association de jeu par exemple. Donc les acquérir pour soi ou les offrir ne semblent pas être des solutions idéales…

Heureusement pour vous, De Cape et de Dés arrive à la rescousse avec la location de jeux de son armoire pour ses adhérents. Pour la modique somme de 1€ par semaine (maximum 3) et par jeu (maximum 3 aussi, c’est plus commode à retenir), vous pourrez vous amuser pour moins de 10€ là où vous auriez payé au moins trois fois plus pour la même chose, en plus de devoir trouver de la place pour stocker les boites ensuite. Loin de moi l’idée de vous empêcher d’acheter (ou d’offrir) des jeux mais posez-vous quelques questions : ce jeux d’ambiance familial a-t-il sa place dans ma ludothèque de célibataire sans enfant, pourquoi acheter ce jeu à usage unique alors qu’il est disponible au prêt, etc ?

Mes recommandations toutes droits issues de l’arsenal des spadassins ludistes : Twin It (jeu d’observation frénétique), Unlock ! (l’adaptation en cartes du phénomène Escape Game) et Code Names Images (jeu de déduction à base… d’images), sans oublier Terraforming Mars si vous avez des joueurs expérimentés dans votre entourage.

Président de l’association, Community Manager et Rédacteur en chef du site, Som est un cumulard comme Mélanie… mais en plus râleur et en moins appliqué.

EnigmaKit et Gastronogeek

par Woolfee

Pour un bon noël geek, rien de tel qu’un escape game ! Mais on n’a pas toujours le temps. Du coup, une amie a trouvé la solution parfaite : Sandie vous propose de découvrir EnigmaKit. N’hésitez pas à découvrir ses kits pour créer un escape chez vous ! Pour ça, elle vous propose plusieurs ambiances. Cliquer, payer, télécharger et vous pouvez transformer votre maison en salle d’escape ! Venez découvrir le projet sur son site internet.

En tant que grande fan de Gastronogeek, j’en profite pour vous parler des deux derniers ouvrages de la collection :

  • Tout d’abord, un ouvrage rempli de recettes sur le thème de notre gaulois préféré Astérix
  • Et pour ceux qui seraient passés à côté des anciens ouvrage rien de mieux qu’un best-of avec quelques recettes inédites

 

Ancienne présidente de l’association, Woolfee n’est jamais avare d’un bon conseil ou d’une bonne recette à partager avec les copains.

Twilight Imperium 4

par Papy Nico

Au début, je voulais vous parler de jeu de figurines made in France en brandissant ma cocarde et l’exception culturelle française… Puis, IL est arrivé, pour la première fois en français, un gros bébé de 44cm par 30, pour 4.6 kg, oui ça y est, Twilight Imperium (TI) 4 de l’américain Fantasy Flight Games est enfin là en français après plus d’un an d’attente.Allez savoir pourquoi, ce jeu est devenu un mythe, une référence pour les joueurs de jeux de plateau depuis la sortie de sa V3 en 2005. De mémoire, les V1 (1997) et V2 (2000) n’ont guère eu d’écho de ce côté-ci de l’atlantique. Elles sont objectivement plutôt moches, et le jeune éditeur FFG n’était pas encore très bien importé par chez nous.
TI3 a marqué les esprits en son temps. A l’heure de l’eurogames triomphant (Ystari avec Caylus), ou alors de l’ouverture à un public plus casual (Les Aventuriers du Rail et autres), TI3 est arrivé avec une proposition de jeu qui a flatté une frange de joueurs biberonnée aux jeux de rôle, à la science-fiction, et aux boardgames Avalon Hill et SPI qui racontaient une histoire, et plongeaient les joueurs dans une épopée parfois au détriment de la fluidité, ou de l’équilibre du jeu, pour des parties de 3h minimum. On savait quand on commençait, jamais quand on s’arrêtait. Ce petit parfum des années 1980/90, TI3 l’a saisi en 2005 avec un matériel (plateau, figurines, graphisme) à la hauteur des productions récentes. Et en plus, il y avait cet énorme boite cercueil, qui flattait le mâle Alpha qui sommeille en chacun.
Bref, TI3 est arrivé à point nommé. Sur Tric Trac, on pouvait trouver une traduction fan-made des règles, on dissertait sur l’équilibre de la carte Impérial, on cherchait les propositions de modifications de règles, pour jouer plus longtemps (parce que bon, le Warsun qu’on construit et qu’on utilise qu’une fois… c’est frustrant), et puis ensuite on a pu acheter les extensions, ne pas jouer avec, car on ne jouait pas assez souvent pour intégrer des nouveaux points de règles, et puis il y avait tout les potes qui ne pipaient pas un mot d’anglais, cela devenait compliqué à sortir…
Mais revenons à celui qu’on peut appeler TI4. Pour la première fois, il sort en VF un an après la sortie de la VO. Dans un contexte de SF un peu féodal (Dune, Fading Suns), les 17 grandes races de la galaxie, après des millénaires sombres, sont suffisamment puissantes à nouveau pour se remettre sur la gueule et faire la course pour aller sur Mecatol Rex, la planète capitale de l’ancien Empire Lazax qui dirigeait tout le monde il y a 3000 ans.
Le jeu mélange efficacement des phases de diplomatie, de commerce, de production, de combats et de politiques. Vous allez vous engager pour une partie haletante de 3h à 6h pour remporter 10 points de victoire en accomplissant des objectifs publics, et des objectifs secrets. Pour la première fois, le background de l’univers est résumé dans un joli livret avec des grandes illustrations, et on croule sous les figurines, les cartes en tout genre.
Si vous trouvez que Scythe, ou Eclipse sont un peu léger, TI4 sera votre nouveau jeu de chevet!
Alors que la rédaction de De Cape est composée d’amateurs passionnés, Papy Nico est un véritable professionnel du jeu (d’où le pseudo) qui nous fait profiter de son expertise et son enthousiasme.

Nous espérons que ces recommandations, représentatives de la diversité qui règne chez De Cape et de Dés, vous auront intéressés, voire inspirés, et nous vous souhaitons de bonnes fêtes. De Cape et de Dés ne sera pas ouverte pendant les vacances mais nous nous retrouverons le vendredi 11 janvier pour la soirée hebdomadaire et surtout le samedi 12 janvier pour une soirée animée de Nouvel An. Informations à suivre très prochainement…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.