Les inspis de Kakita Somy 5

Je n’ai jamais réussi à mener ou jouer une campagne de méchants jusqu’au bout. Je m’y prenais certainement mal…

Thunderbolts : Galerie de Monstres

Dans l’univers des comics Marvel, l’arc narratif Civil War (qui s’est étalé entre 2006 et 2007) a bouleversé un certain nombre de repères : les « héros » se déchirent quand les « vilains » montent en puissance, au point de se racheter une conduite auprès du public. Mais ce retour en grâce n’est qu’une façade pour dissimuler de sombres luttes de pouvoir, où la sécurité des citoyens et l’intérêt général ne servent que d’alibi pour justifier des agissements aux motivations terriblement individualistes. Dans ce contexte passablement troublé, un nouveau groupe de héros occupe le devant de la scène : les Thunderbolts.

galerie de monstres couv us

couverture de Thunderbolts n°110 version US, première partie du recueil Galerie de Monstres

Suite à un affrontement qui provoque de nombreuses victimes collatérales, les super-héros sont désormais considérés comme une menace par le grand public. Le gouvernement fédéral vote en urgence une loi qui recense et encadre l’activité des justiciers anonymes, provocant une scission au sein de la communauté masquée. Ceux qui refusent de se soumettre à cet enregistrement sont traqués par ceux qu’ils combattaient sans relâche : contre la promesse d’une amnistie, l’ex-Bouffon Vert Norman Osborn propose à certains super-vilains de rejoindre les Thunderbolts, son groupe d’intervention assermenté.

Grâce à un savant mélange de promesses et de chantage, Osborn mène sa mission avec zèle et efficacité, soutenu par une campagne médiatique qui fait des Thunderbolts, pourtant composés de criminels notoires tel que Bullseye ou Venom, les nouveaux héros de l’Amérique. Les « repentis » sont plus qu’heureux de pouvoir prendre leur revanche sur leurs ennemis de toujours en toute impunité et d’être rétribués pour ça. Mais est-il réellement possible de contrôler ces individus aussi égocentriques et instables sur le long terme, surtout quand on est soi-même confronté à cette dualité intérieure ?

galerie de monstres 03

Thunderbolts : Galerie de Monstres porte un peu trop bien son titre. En effet, tous les membres de l’équipe de Norman Osborn sont loin d’être tous des individus effroyables, c’est le moins que l’on puisse dire. Pourtant leurs personnalités sont trop incompatibles avec une dynamique d’équipe et un rien pourrait compromettre la fragile cohésion de cette nouvelle formation. C’est cette perte de contrôle inéluctable que nous propose d’explorer le comics de Warren Ellis (histoire) et Mike Deodato Jr (dessin) dans un récit passionnant qui aborde des thèmes aussi riches que l’instrumentalisation médiatique ou les dérives sécuritaires.

Cette histoire aux jeux d’ombres très travaillés (dont le motif de la cage qui vient se superposer régulièrement sur le visage des protagonistes, signifiant leur manque de liberté d’action, de décision…) est une inspiration évidente pour une campagne de jeux super-héroïques (comme Humanydyne ou Aberrant, qui se prêtera très facilement à la transposition) version vilain, sans tomber dans le travers de la parodie. Avec un peu d’adaptation, les problématiques et relations de groupe peuvent être utilisées dans n’importe quel univers sombre, avec une préférence pour les jeux à mission pour la tutelle envahissante.

galerie de monstres 04Thunderbolts : Galerie de Monstres est le tome 65 de la collection Marvel Comics, parue chez Hachette Collection. Ce recueil contient Thunderbolts n° 110 à 115 et le récit solo Civil War : Choisir son Camp.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *