Mon Ninjutsu est plus fort que le tien : Ninja Academy

Quelle surprise, encore un jeu de la collection Mini Games…

J’ai construit une partie de mon imaginaire autour des nekketsu shônen et de leurs motifs comme l’incontournable tournoi (des arts martiaux, galactique, etc.), moment de vérité où le héros peut mesurer l’étendue de sa force et du chemin qui lui reste à parcourir. Alors quand Iello me propose un mini jeu avec pour thème un tournoi de ninjas, je me précipite sur la boite les yeux fermés. Mais gare à la passion qui mène aux amères déceptions…

Êtes-vous prêts pour l’examen de Chûnins, jeunes ninjas ?

Je suis le resplendissant Fauve de Jade

Ninja Academy ne déroge pas au standards de qualité des Mini Games : la petite boite (décorée comme un dojo !!! ) est bien remplie et la patte graphique, confiée à Djib, est colorée et accrocheuse avec son mélange de dynamisme et d’humour. Ce parti-pris très cartoon ne plaira pas à tout le monde mais illustre parfaitement l’ambiance du jeu. Il ne vous reste plus qu’à choisir votre concurrent en pyjama coloré et entrer dans l’arène.

Le jeu se présente comme une série de mini épreuves qui demanderont aux apprentis ninja de l’agilité, du sang-froid, de l’observation… et aussi un peu de chance. Tantôt collectifs, tantôt en duel, les défis proposés sont variés et s’enchaînent au rythme imposé par le Délégué, véritable maître de cérémonie qui convoque les joueurs et énonces les règles. Ce rituel, immersif en diable, est pour moi le point fort du jeu.

L’examen se présente ainsi : trois épreuves collectives entrecoupées de séries de duels déterminés par la carte convocation. Les vainqueurs de chaque épreuves gagnent des points, ainsi que les spectateurs qui ont parié sur le bon candidat lors des duels, ce qui conduit inévitablement à du coaching et à des encouragements pour impliquer les autres joueurs. C’est franchement bien vu et accroît d’autant plus le potentiel de fun.

Le joueur qui a collecté le plus de points (représentés par des pions shurikens de très bon goût) à l’issue de la troisième épreuve collective est désigné Maître du Ninjutsu (la grande classe) et ceux qui ont obtenu au moins dix points ont tout de même réussi leur examen (une victoire morale en somme). Mais dans le monde impitoyable des ninjas, la gloire est éphémère et les rivaux toujours prêts à vous lancer de nouveaux défis : répondrez-vous à leurs provocations ?

Les magnifiques cartes double face illustrée par Djib.

C’est comme ça que je conçois mon Nindô

Ninja Academy est sans l’ombre d’un doute une franche réussite. Si chaque mini jeu pris seul ne brille pas forcément par sa profondeur ou son originalité, c’est le système de convocation qui plonge les joueurs dans une ambiance compétitive qui n’est pas sans rappeler les jeux vidéos de baston : on chambre, on supporte, on conseille et on refait le match avec toute la mauvaise foi propre à l’orgueil gonflé ou blessé.

Le matériel est très soigné et fonctionnel, en particulier les cartes épreuves : d’un côté le nom de l’épreuve et une illustration plein cadre à montrer au participants (tel l’écran de présentation des combats des versus fighting), de l’autre un rappel des règles à l’attention du Délégué. Tout est fait pour favoriser l’implication et l’amusement des joueurs, pour peu que les ambiances de compétitions déjantées ne les rebutent pas.

Pour la faire courte, Ninja Academy est un jeu d’ambiance malin et immersif qui vous fera passer de bons moments en famille. Et cette dernière remarque n’a aucun rapport avec les fêtes de fin d’années qui approchent à grands pas …

Mini boîte, maxi fun : la devise des Mini Games Iello.

En Bref :

  • Ninja Academy est un jeu d’Antoine Bauza, Corentin Lebrat, Ludovic Maublanc et Théo Rivière, illustré par Djib et édité par Iello dans la collection Mini Games.
  • Les règles et trois nouveaux défis sont disponibles légalement au téléchargement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.