“Support Your Local scene!” – Episode 1- Rotting Christ le jeu de rôle

Cela faisait un moment que je voulais me recoller à l’écriture de quelques articles sur le site des ludopotes des De Capes et de Dés. Mais vous savez comment ça marche, le temps file vite. En bon procrastineur, je reporte toujours au lendemain ce que je peux faire le jour J.

Et là depuis quelques jours, je pense tenir un truc. En voici la teneur : en bon fan de musique extrême (le Metôôllllll), j’aime bien faire des parallèles entre les industries culturelles – oui, n’ayons pas peur des mots, le jeu de rôle est une (petite) industrie culturelle, tout comme le milieu metal underground.Dans notre cas, il va s’agir d’une puissante analogie (au doigt mouillé) entre le jdr et les musiques extrêmes. Je n’ai pas d’analyse sociologique à vous proposer, mais j’ai l’intime conviction qu’on peut y trouver des éléments en commun.

Là, où des fans de musique extrême montent des associations pour organiser des concerts, des petits festivals pour faire jouer et découvrir des groupes locaux, à des tarifs défiants toute concurrence (sur Tours, on est gâté avec l’association Riipost par exemple), des associations de jeux de société montent des week-ends jeux, des journées découvertes, n’hésitant pas à mettre en avant des auteurs locaux. Naturellement, nos efforts associatifs vont être décuplés pour faire découvrir cette petite perle de jeu/groupe underground, plutôt que de se décarcasser pour un jeu/groupe plus mainstream qui aura de toutes façons une audience plus large.

Dans la musique rock, cela se traduit par un slogan « Support your Local scene », sous-entendant : « continue à aller voir Metallica à Paris à 100€ le billet, mais n’oublie pas le café-concert près de chez toi, et les petits groupes du coin ». Appliqué au monde du jdr, ça pourrait se traduire par « joue/achète donjons 5, ou pathfinder 2 et autres gros jeux anglo-saxons, mais garde aussi un peu de ton argent et de ton temps pour les petits-jeux indépendants français. Va au festival des jeux de Cannes, mais n’oublie pas la convention de jdr à 1h de route dans une MJC locale ».

Cette chronique « support your local scene », à tendance très apériodique, essaiera donc de vous causer des petits jeux à découvrir, des manifestations à soutenir.

Et comme le temps presse (car le financement participatif se termine aujourd’hui), voici tout de suite le projet dont je voulais vous parler, qui est le lien parfait des quelques lignes qui précèdent : Rotting Christ le jeu de rôle metal et musical par Batro Games, un projet d’un petit éditeur indé, qui mêle jdr, et musique de la frange la plus extrême : le Black Metal !

 

L’alliance de la crème du JdR indépendant VF et de la scène Black Metal grecque

Dit comme ça, ça peut faire peur. Mais ouvrez vos esgourdes et vos mirettes.

Pour synthétiser et ne pas réinventer la poudre, voilà ce que nous dit la présentation du financement participatif :

« Rotting Christ est un jeu de rôle musical, metal et stratégique. L’essence de l’univers, c’est la musique. Tout est fait de notes, d’harmonies et de mouvements. Dans ce jeu, vos personnages fondent leur groupe de metal et jouent une musique surnaturelle !

Contrairement à beaucoup de jeux qui s’affichent « metal » mais ne simulent pas la musique elle-même – juste l’univers – notre projet va bien plus loin avec l’emploi de chansons réelles au coeur des règles, un solfège alternatif, des jetons représentant des notes et bien sûr le soutien d’un groupe talentueux et reconnu depuis 30 ans ! »

(contient du Black Metal à tendance incantatoire)

 

Voici une proposition de jeu plus qu’originale ! La force de ce projet, c’est la rencontre d’un éditeur de jeu français parmi les plus foutraques du moment (je vous laisse jeter un œil sur Mantoïd Universe, la Trilogie de la Crasse), qui va jusqu’au bout de ces concepts, et d’un groupe de Black Metal grec qui a développé tout un univers (oui, il y a bien un groupe qui s’appelle Rotting Christ ) tout au long de sa discographie dont le dernier album « the Heretics » sert de base narrative au jeu.

L’équipe de Batro Games est venu avec un concept de jeu pour connaitre autour d’une table des sensations proches du duel final de Pick of Destiny, ou encore des duels du jeu video  Brütal Legend.

 

(contient du Jack Black numérisé)

 

Le système de jeu « Maestro » pourrait s’appliquer à n’importe quel univers musical, mais Batro Games a souhaité se lier à un véritable groupe. Plus qu’une démarche marketing, on est ici dans une démarche purement créatrice et artistique à mettre au même rang que l’association avec l’écrivain trash/gore Christophe Siébert pour la Trilogie de la Crasse.

Dans différents interviews, Batro raconte qu’après avoir eu l’idée globale du système de jeu, il a démarché de nombreux groupes avant d’avoir une réponse positive de Sakis le leader de Rotting Christ.

Là où la mécanique est forte, c’est que les oppositions propres aux jdr qui se résolvent à coup de dés, deviennent ici des duels musicaux, qui sont résolus avec une mécanique propre à un jeu de société. Le plateau de jeu pour poser « les notes ludiques » est un accessoire obligatoire. Chaque personnage-joueur va ainsi dégainer ses techniques de guitare/basse/batterie/chant  avec en plus des contraintes de temps, puisque qu’une opposition est rythmée par un véritable morceau de musique (du Rotting Christ de préférence). Heureusement, les morceaux de Black Metal ont plus tendance à faire 7/8 mn que les 2mn d’un morceau de pop acidulée calibré pour la radio.

(toi aussi, joue ta masterpiece et sauve le monde !)

On a donc affaire à un jeu dans le jeu, à la fois cohérent avec la thématique et immersif car au-delà de la mécanique, on doit aussi faire des efforts narratifs (joueurs et MJ) pour expliquer ses actions/pouvoirs, un peu comme un joueur de Mage qui décrit son rituel de magie.

La campagne proposée en financement, dont j’ai eu la chance de lire un premier jet, est intimement lié à la thématique Rotting Christ. Forcément, ce ne sera pas une ambiance potache (contrairement au lien vidéo que j’ai mis pour vous appâter), certains pourront être effrayé/gêné par la morbidité, ou la transgression des thèmes abordés.

Déranger, c’est souvent le lot d’un projet artistique qui sort des sentiers battus.

Allez, participe!

Comme tu peux le voir, estimé lecteur, nous ne sommes pas sur un projet pharaonique. La clôture du financement est aujourd’hui (vendredi 6 décembre 2019 à 22h). Alors comme tu viens de recevoir ta paye, mets une piécette sur ce projet de la scène du jeu de rôle indépendant made in France

Pour ma part, je ne sais pas si je jouerais à Rotting Christ. Je sais bien qu’une partie de mon cercle de jeu habituel va être complètement hermétique au thème. Mais en tant que fan des musiques extrêmes, rôliste biclassé métalleux depuis plus de 25 ans, difficile de passer à côté de l’objet.

Support your Local Scene !

Nico

PS: je reviens très vite en deuxième semaine, pour un autre projet très local, avec des caligae et des jupettes, car la France a un Incroyable Talent !

2 réflexions au sujet de « “Support Your Local scene!” – Episode 1- Rotting Christ le jeu de rôle »

  1. Ping : “Support Your Local scene!” – Episode 2- Imperator le JdR de la Rome Antique | De Cape et de Dés

Répondre à pourtout Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.