Na na na na na na na….. Batman ! Le jeu de plateau (prototype)

 

Vous avez probablement entendu parler du jeu de plateau Conan issu d’une campagne Kickstarter.

Crom !

Non ? Les Bâtisseurs ? The adventurers (2 jeux : Le temple de Chac, puis La pyramide d’Horus) ? Toujours pas ? Alors Timeline et Cardline ?
Plus récemment, Les Inventeurs ?
Non ?
Faudrait penser à lire autre chose que Closer ou Super Picsou Géant…
Bref, le point commun de tous ces jeux est leur créateur : Frédéric Henry.

 

L’auteur himself

 

Il est en train de créer Batman : le jeu de plateau, avec l’éditeur Monolith.

Ce qui est chouette avec une telle licence, ce sont toutes les illustrations auxquelles tu as accès !

Celui-ci bénéficiera d’une campagne de financement participatif début 2018.

Je vous parle de ce futur jeu car Fred Henry est venu le 6 mai 2017 à Tours à la boutique La règle du jeu afin de faire essayer un prototype.

Deux parties ont pu être jouées : une où j’ai été spectateur et une autre où j’ai été joueur.

Je tiens à souligner que j’avais déjà pu tester son prototype des Inventeurs à l’asso (je suis prêt à me dévouer pour d’autres essais. Tellement d’altruisme…).

 

Comment fonctionne le jeu ?

Pour ceux qui ont joué à Conan, c’est le même système mais retravaillé (possibilité de se déplacer après avoir agi, limite de relances ou de déplacements supplémentaires pour l’Overlord, davantage de capacités pour les héros par exemple).

Pour ceux qui n’ont pas joué à Conan et bien… jouez à Conan !

Et pour de vrai, comment ça marche ?

Deux camps s’opposent : Celui des méchants (boss et sbires) joués par un seul joueur (qui sera donc l’Overlord) et celui des héros (1 par joueur restant pour un maximum de 4 héros suivant le scénario).

Les deux parties vont s’affronter sur un plateau représentant un lieu et auront chacune un objectif à réaliser à la fin d’un nombre de tours définis en fonction du scénario choisi.

Le scénario (légèrement romancé par l’auteur de l’article qui restera anonyme… comment ça mon nom est en haut ??) de ce prototype :

Gotham. Hôpital pour enfants. 6 mai 2017. 19h32. Timmy se remet doucement de la brûlure de cigare infligée par son père alcoolique après être rentré d’une sale journée au travail. Il joue aux Pogs sur le sol de sa chambre d’hôpital avec ses amis Dick et Johnny. Il vient de gagner deux parties d’affilée. Sa soif de pouvoir et de contrôle commence tout juste. Il décide de faire grandir l’admiration de ses pairs en leur imposant une troisième raclée.

Ce que Timmy ne sait pas, c’est que Bane et ses sbires ont installé des explosifs dans la station de métro abandonnée, sous l’hôpital. Il fera s’effondrer l’édifice si une rançon d’un million de dollars ne lui est pas versée dans l’heure.

Mais Batman est là pour protéger Timmy. Et les autres enfants malades. Et les médecins. Et le reste du personnel soignant. Et technique. Et administratif. Et… bref.

Batman, accompagné de Catwoman et Red Hood, va tenter de déjouer les plans de Bane en neutralisant les bombes.

La mise en place des vilains et des explosifs, puis la description des objectifs

 

Les héros jouent en premier dans cet exemple de scénario.

Vos actions disponibles dépendent de :
  • Votre héros et son équipement ;
  • Votre niveau de charge (porter un colt vous pénalise moins qu’un minigun pour vous déplacer par exemple) ;
  • Vos points d’actions disponibles (ci-dessous, les gemmes bleues dans la zone verte).

    Plateau joueur de Red Hood

Au début de votre tour, vous choisissez :
  • soit de vous reposer pour faire passer une quantité importante de gemmes (ici 5) de votre zone de fatigue (rouge) vers votre zone d’action (verte). S’il n’y a pas assez de gemmes dans le rouge, elles seront transférées de votre zone de dégâts (grise) vers la zone de fatigue (rouge). Et c’est tout ;
  • soit d’activer votre héros afin de faire passer une faible quantité de gemmes (ici 2) du rouge vers le vert, puis d’agir.

1 gemme dans une action d’attaque à distance. 1 gemme dans une action de manipulation d’objet ou d’élément de jeu. 3 gemmes pour des déplacements supplémentaires. Aucune autre gemme disponible jusqu’au prochain tour.

Chaque action possible, sur la gauche du plateau, nécessite au moins 1 gemme. Pour chaque gemme vous lancez un dé. Vous pouvez attaquer au corps à corps, à distance (il faut un gadget ou une arme pour cela), manipuler un objet, réaliser une action nécessitant votre tête (pas pour taper hein !) ou vous défendre (quand un ennemi vous attaque).

Chaque couleur de dé (rouge, orange, jaune, blanc, vert) a un pourcentage de réussite différent et des résultats possibles différents.

Les déplacements se font avant et/ou après vos autres actions. Vous avez un score de déplacements gratuits (sans utiliser de gemmes) qui dépend de votre niveau de charge.

Ensuite, chaque déplacement supplémentaire nécessitera des gemmes.

Je n’expliquerai pas plus ici les actions et les déplacements car cet article n’a pas pour but de détailler les règles.

 

L’ordre d’activation des héros est à la main des joueurs. Mais chacun doit choisir s’il repose ou active son héros avant qu’on entame les actions.

 

Ensuite, l’Overlord (les méchants) joue son tour de jeu.

Ici, le plateau Overlord avec seulement 2 unités restantes et un évènement (l’éclair)

Son plateau individuel est différent.

La récupération de gemmes est fixe (pas de repos). Chaque unité (boss ou groupe de sbires) a un coût d’activation (en gemmes) dépendant de son emplacement sur ce plateau individuel. Plus la dernière activation d’une unité est récente, plus son coût d’activation est élevé. Jouer avec une unité réduit le coût des autres. Il doit donc alterner entre ses unités pour optimiser ses coûts (sachant que seulement 2 sont activables à chaque tour). Les actions de chaque unité ne nécessitent pas de gemme sauf si on veut dépasser le score de mouvement de base ou relancer des dés.

En plus de ces unités, le méchant peut activer un événement (par exemple, faire exploser le collier explosif d’un de ses chiens kamikazes ou faire revenir des unités KO).

Fin du tour. Les gemmes activées retournent dans la zone de fatigue. Les tours se succèdent. Les unités se déplacent, sont éjectées de la zone de jeu à coup de batarang et de coups de pied retournés, les objectifs sont activés, etc.

Dans ce scénario, la partie se termine après 6 tours de jeu.

 

Point rapide sur l’attaque/défense

Quand une attaque a lieu, l’assaillant lance des dés en fonction de sa capacité de combat et des gemmes utilisées.

On compare les succès à la défense de la victime (score fixe chez les méchants et améliorable avec des dés liés à la dépense de gemmes ; défense des héros fixée par les dés lancés grâce à l’utilisation de gemmes).

Si vous n’aviez pas prévu de vous défendre (pas de gemmes gardées non utilisées), vous risquez l’incapacité pour 1 ou 2 tours.

A noter : les héros ne peuvent jamais être tués (contrairement à Conan) durant la partie.

Au vu de la conclusion de notre partie test, je doute que Batman s’en soit sorti. Bane a réussi son coup et l’hôpital a été détruit. La vie n’est pas tendre à Gotham.

 

Le ressenti

Les meeples sont magnifiques et on reconnaît tout de suite Batman et Bane tellement les détails sont fins.

Si tu y as cru alors tu n’as pas lu le titre de l’article.

SuperDupont ! Ah non c’est Batman… Dommage.

Côté matériel, pas de jugement actuellement car ce n’est que du matos de test ^^

Cependant, l’illustration du plateau est jolie et les modèles 3D des figurines sont déments.

 

Côté système de jeu, j’ai aimé.

Les actions sont rapides à réaliser et à résoudre.

L’équilibrage des camps me semble correct.

Le hasard des dés s’accompagne de possibilités de relance (capacité spéciale ou utilisation de gemme nécessaire).

Les effets de jeu sont cohérents avec le décor, les objets, les personnages, les capacités, etc.

 

Ça me semble très prometteur. Et la licence est chouette.

Merci Fred pour le test !

A suivre, en 2018.

Début de partie. Red Hood nettoie le chemin de Batman avec un minigun. Batou cours vers ses ennemis pour sauver les enfants de l’hôpital (c’est beauuuuuu).

Le plateau du méchant vilain pas beau avec 6 unités et 1 événement disponibles (et 2 brutes KO).

Red Hood fatigué à la fin de la partie. Des dés. Et sur le plateau, Catwoman qui se rapproche d’un objectif protégé par 3 brutes.

 

Catwoman (rose) en mauvaise posture face à 2 chiens, 2 brutes avec attaque au CàC et 2 brutes avec fusil à pompe. Batman (gris) est face à 3 chiens mais Red Hood (rouge, au fond) le sauvera avec sa gatling.

Enregistrer