Apprendre à désapprendre – Mysterium

9b65092f3d01c66b622768c6950a4b722019

 

Mysterium est un jeu d’enquête coopératif. Si il fallait faire une comparaison, je parlerai probablement de Dixit mélangé à du Cluedo. Ce jeu, sorti dans cette version en 2015, est en fait l’adaptation d’un jeu ukrainien :Tajemnicze Domostwo.

Le principe est simple : un fantôme hante un manoir où un crime a été commis quelques années plus tôt. Une équipe de medium décide de contacter cet esprit pour résoudre l’enquête. Il s’agira alors de découvrir trois éléments : le lieu, l’arme et, bien sûr, le coupable du crime. Pour ce faire, le fantôme – incarné par un des joueurs qui devra rester silencieux durant tout la partie – ne pourra se servir que de cartes illustrées pour donner des indices sur la direction à prendre.

Dans un premier temps, chaque médium suivra une piste différente. Une de celles-ci s’avérera finalement être la vérité c’est pourquoi il est essentiel que les joueurs coopèrent et s’entraident les uns les autres pour comprendre les illustrations du fantôme.

 

mysterium-p-image-56161-grande

 

Les cartes qu’utilise le fantôme pour dialoguer avec les médiums sont des illustrations diverses. L’enjeu de la partie sera alors de comprendre la façon de communiquer de l’esprit. Celui-ci peut décider de faire deviner aux joueurs les solutions en se basant sur des éléments de ses illustrations, des couleurs, d’un concept plus symbolique… La difficulté sera dans une premier temps de désapprendre sa logique : celle-ci ne correspond pas forcément à celle du fantôme et ce serait une erreur de s’y accrocher ! Tout l’intérêt du jeu – je ne parle ici qu’en tant que medium n’ayant pas pu essayer la position de fantôme – est de réussir à saisir la logique utilisée. Je vous promets que ceci n’est pas forcément une mince affaire si l’esprit ne tient pas les mêmes raisonnements que vous.

A vos réflexions les plus tordues, si vous avez l’occasion de jouer à Mysterium, n’hésitez pas un instant. L’ambiance est bien retranscrite et le jeu très joli. Différents niveaux de difficultés permettront à tout type de joueur de s’y essayer.

 

Mysterium

 

© Images tirées du jeu Mysterium, illustré par Xavier Collette et Igor Burlakov

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *